Skip to content

On est pas Couché – Numéro écrou 31208

20 mai 2009
Chères amies chers amis

Je serai samedi soir 23 mai 2009 l’invité de Laurent Ruquier dans l’émission « On est Pas couché » pour parler de mon nouveau livre « Numéro écrou 31208 »

Event dans Facebook:
http://www.facebook.com/event.php?eid=93917007416

Soyez nombreux

Merci

2 commentaires leave one →
  1. herve permalink
    24 mai 2009 00:47

    Quels sentiments vous laissent les interventions de Pierre Palmade au cours de l’émission de L. Ruquier?

  2. Benmansour permalink
    24 mai 2009 18:43

    Que dire de l’émission « On n’est pas couché » du 23 mai 2009, où sur le plateau se trouvait celui pour lequel, si tard dans la soirée, nous n’étions pas encore couchés, et ici nous nommons bien sûr maître Karim Achoui ?
    Les invités, en fait, pas trop attrayants en dehors de Bernard Giraudeau pour lequel j’ai affection. Pour ce dernier il était clair dés le départ qu’il était en territoire ami. Eric Naulleau a précisé sa pensée dés l’entrée en matière, il apprécie ce genre d’homme à l’attitude sereine. Il n’y aura donc pas de surprise lorsque l’acteur-romancier sera sur le fauteuil. Il aura droit à tous les égards de la part des deux Eric qui ont été transportés par ce qu’ils appellent un « récit » et Giraudeau de préciser un « roman ». Qu’importe, car l’essentiel c’est le talent et nos deux critiques lui en ont trouvé beaucoup.
    De temps en temps la caméra se pose sur maître Achoui, qui attend son tour pour passer devant les deux Eric. Je ne sais si je me trompe, mais il avait l’air de s’ennuyer, ou bien était-il fatigué ? Néanmoins, il aurait fallu beaucoup pour le faire rire et le sourire était forcé. Pourtant il était bien là de sa propre initiative pour la promotion de son livre « Numéro d’écrou 31208 », mais le cœur n’y était pas.
    Nous l’avions trouvé changé physiquement et même dirions-nous dans l’expression, plutôt distante ou absente. La coupe de cheveux n’est plus celle à laquelle nous étions habitués, et la cravate a sauté, c’est normal à Paris c’est déjà l’été avant l’heure. Le costume est de saison, un gris clair accompagné d’une chemise d’un blanc immaculé. Le visage est bronzé, mais marqué.
    Avant de parler du livre, les deux Eric détendent l’atmosphère, ils n’ont rien, précisent-ils, contre maître Achoui, aucune animosité personnelle. Le terrain est donc déblayé et le débat peut commencer.
    Malheureusement, nous n’avons rien appris de particulier sur le fond du livre « Numéro d’écrou 31208 », qui a été survolé, car la discussion est repartie sur le « Milieu », et le débat s’est enlisé dans la vase. Le terrain déblayé s’est avéré miné, et Maître Achoui certainement contrarié qu’on en soit encore à le malmener sur des questions sur lesquelles il avait eu longtemps à s’expliquer, ne semblait même pas apprécier les petites phrases de Palmade, présent sur le plateau.
    En fait de nouveau livre de maître Achoui, c’est « L’avocat à abattre » qui a ressurgi. Tant mieux que ce livre ait marqué les esprits, c’est qu’il en a de la valeur, mais de là à demander à maître Achoui s’il regrettait d’avoir accepté de défendre une certaine clientèle, celle qui est aujourd’hui la cause de sa peine (7 ans), on avait l’impression qu’on voulait qu’il demanda pardon de je ne sais quel crime qu’il aurait commis, si ce n’est d’avoir exercé le métier pour lequel il a été formé.
    Je suis restée accrochée à ses lèvres, j’avais peur qu’il prononça ses excuses pour ce qu’il n’a pas fait. J’avais peur de la contagion. Les excuses sont en effet à la mode en ce moment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :