Skip to content

Souvenir souvenir…

9 mai 2009

UN AVOCAT A ABATTRE

« On n’est pas couchés », Emission de Laurent Ruquier le samedi 20 septembre 2008:

1ère partie

2ème partie

2 commentaires leave one →
  1. Benmansour permalink
    11 mai 2009 15:15

    Cher maître,

    Puisque ce « souvenir, souvenir… » permet de rebondir sur cette mémorable soirée du 20 septembre 2008 chez Ruquier, c’est avec un réel plaisir que je reprends ma plume pour dire d’abord que votre présence sur le plateau de l’émission « On n’est pas couché » n’est pas un souvenir puisque Francis Lalanne l’a remise au goût du jour le 25 avril 2009 en interpelant Eric Naulleau sur son comportement à votre égard, pas très journalistique, pas trop celui d’un critique ( ?).
    Cette émission remise au goût du jour par Lalanne n’est pas un souvenir, elle est au contraire un présent perpétuel puisque grâce à Internet nous nous délectons continuellement de vos propos et de votre allure. Le caméraman qui s’attarde sur vos souliers, sur vos mains (ou sur la montre), remontant le long de votre costume, a raté sa cible car ceux qui buvaient vos paroles ce soir là, s’ils apprécient la mise, ne s’attardent pas seulement sur l’aspect physique mais sur la pensée lorsqu’elle est sublimissime.
    Et le plus grand plaisir que pouvait donner aux téléspectateurs madame Nadine de Rothschild, baronne de son état, c’est d’avoir fait remarquer à Eric Naulleau le 2 mai 2009 qu’il porte toujours la même chemise (et nous ajoutons manches retroussées parfois) et que cela n’est pas de bonne éducation de se présenter ainsi accoutré devant une dame et dans une émission qui passe en soirée.
    Madame de Rothschild est connue pour son bon goût et le savoir vivre est son domaine de prédilection, nous imaginons combien elle a dû être froissée de constater que ce critique, en la recevant, n’avait pas soigné sa mise. Une femme d’un certain rang, ou une femme tout simplement, prend ceci pour un manque de considération. Passons sur le savoir vivre, même si dans la vie c’est très important, car elle lui reprocha de surcroît de malmener les invités qui ne sont pas là pour se faire insulter. Il est clair qu’Eric Naulleau n’a certainement pas compris que liberté d’expression ne veut pas dire agression.
    Francis Lalanne en a fait les frais (ce que Nadine de Rothschild qualifiera de « massacre »), parce que juste avant de se retrouver face à Eric Naulleau, il avait pris votre défense, maître, il l’a payé quelques minutes plus tard, son œuvre qualifiée de médiocre. Pire insulte pour un créateur quelque soit la valeur de son œuvre. Mais que Francis Lalanne se rassure car la cible de Naulleau n’était pas le poète Lalanne, reconnu par ses pairs poète à part entière, mais Lalanne l’homme, ami de Karim Achoui.
    Les internautes se demandent sur certains forums si Eric Naulleau ne devrait pas quitter l’émission de Ruquier car ils le trouvent insupportable.
    Pour ma part, je ne saurai me passer de cette « tête pensante », car j’ai lu ses écrits et suivi son parcours, et il m’a donné bien du bonheur à la lecture de son livre « Au secours Houellebecq revient ! » (Chiflet. 2005) que certains ont trouvé « très vite torché » (Fred Vigne, in http://www.lemague.fr)
    Ceux qui viennent s’asseoir en face des deux Eric, savent à quoi s’en tenir. Ils connaissent les règles du jeu, ils ne sont donc pas pris par surprise. Mais nous savons combien Naulleau sait être obligeant, souriant, charmant, face à certains invités qu’il ménage avec le plus grand soin.
    Mais tant mieux, maître, qu’il vous ait pris pour cible ce soir- là, vous témoignant son mépris, pour je ne sais quelle raison et quelle cause, c’est qu’une tenue débrayée fait fausse note face à celle d’un homme trop bien dans sa mise. Tant mieux qu’il en fut ainsi car cette soirée souvenir vous a fait gagner des galons, car vous êtes resté digne face à cette agression verbale bête et méchante. Pas tout à fait, en fait, car Eric Naulleau sait fort bien ce qu’il fait, et pourquoi il le fait, comme nous savons pourquoi il faut soutenir maître Karim Achoui jusqu’à ce que l’honneur soit blanchi.

  2. Alleg Madjid permalink
    12 mai 2009 13:33

    Il y a dans la vie des choix, des discisions, des chemins qui amènent à une certaine notoriété dans un métier ou le talent mélangé à une certaine dose de poudre appelée « don », fait qu’une personne cultive sa terre de matière pendant des années , ce qui un jour lui permet d’ ouvrir les portes d’une liberté choisie. La critique apportée par la réussite autorise souvent les loups à se partager le reste des rêves imaginaires et certains, frustrés, utilisent par le biais de média le droit d’avoir des avis sur ce qu’ils pensent de bien pour l’ordre moral et l’humanité entière. Ils se disent penseurs libres et par la fenêtre de technologie moderne et instantanée juge des conditions uniquement à charge, pensant avoir uniquement comme laissez passer une certaine culture littéraire suffisante à leurs yeux pour justifier le fait de croire qu’ils ont à un moment de leurs vies, la clé du chemin qui mène à la vérité. Ils seront surpris d’une peine de 7 ans, alors qu’au moment d’échange verbal, les inquisiteurs auraient bien allumés a ce moment le feu du buché et seulement après réflexion pensent et trouvent la peine trop lourde sans connaitre la moindre ligne du dossier. Il est facile avec des mots de faire porter à un avocat le poids d’un système mafieux et de dénoncer par des lieux communs, combattues lors d’autres joutes par nos deux chroniqueurs, les intérêts du moment faute d’argument et d’évidence. La critique n’autorise pas tout et ce qui reste le plus souvent ce sont des blessures. Nous pouvons tous nous tromper sur nos choix, l’histoire et le jugement des hommes laissent depuis des millénaires des questions sans réponses. Dire n’est pas avéré si rien n’est prouvé ! Alors juger sans argument est-il nécessaire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :