Skip to content

Reportage Novapresse sur la Libération de Maître Karim Achoui

11 février 2009

Reportage Novapresse sur la Libération de Maître Karim Achoui

6 commentaires leave one →
  1. 11 février 2009 04:10

    Bon courage !

  2. Pascale permalink
    11 février 2009 08:01

    Merci pour ce reportage!

  3. 11 février 2009 08:25

    La plus belle des richesses que Mr Achoui puisse posséder, est ses parents ,sa famille.
    Ce pére est trés touchant ,tellement authentique pour l’amour de son fils!

  4. Benmansour permalink
    11 février 2009 11:03

    La joie du père (ou plutôt le soulagement) entremêlée de la douleur,parce qu’il sait malheureusemnt que ce n’est pas fini. Que ce n’est qu’un intermède, alors que « le foi continue de brûler » « el kabta » comme on dit chez moi, la bas, dans ce pays, appelé Algérie et en éternelle souffrance. Ah, ce père qui embrasse l’un et l’autre, membres de la famille, avocats… J’aurais voulu être là pour avoir ma bise moi-aussi car j’ai partagé cette douleur au jour le jour de l’injustice et de la grève de la faim. Oui j’ai souffert de savoir maître Karim Achoui dans une cellule comme un malfrat, lui avec sa noble stature! Oui j’ai souffert de le savoir là où il n’aurait jamais dû être.
    Maître Achoui a réussi, et ce n’est pas drôle d’être jalousé et pourfendu parce qu’on impose. Et oui c’est toujours comme ça, on ne peut pas être gâté par les Dieuxet vivre tranquillement sa vie !
    Soyez fier monsieur Achoui père. Regardez comme nous l’aimons, votre fils ! Il est devenu à nos yeux un symbole.

  5. delcourt permalink
    12 février 2009 05:10

    A Florence, Yannick massé, Nadia, et les autres,

    Malheureusement, les jugements de cours, ne sont que trop souvent le reflet d’une justice de classes, et l’occasion pour les magistrats d’un exutoire, qui se transforme pour le justiciable en règlement de compte personnel.
    Comme, le disait Victor Hugo, « suivant que vous serez puissant ou misérables, les jugements de cours, vous seront, blancs ou noirs.

    Face a la justice, nous sommes tous égaux, seulement en théorie.Car l’égalité prétendu, est en réalité, assujettie, au pouvoir de l’argent.La justice est un luxe, qu’il faut avoir les moyens de s’offrir.La justice n’a de juste que le mot.Elle n’est qu’une justice de pouvoir, au service des élites et des nantis.Par contre, pour les gens ordinaires, les sans grades, il existe une vrai justice, qui ne déroge jamais a sa règle, et qui s’applique toujours a la lettre, dans la sanction, et jamais dans la défense.Un des derniers exemples en date, criant d’injustice, est l’indemnisation de Bernard Tapie de 90 millions d’euros, au nom du préjudice morale.Quand dans le même temps, toujours au nom du préjudice morale, on indemnise, seulement de 20 000 euros chaque familles, ayant perdus une jeune fille, victime du tueur en séries Emile louis, dans le cadre d’un dysfonctionnent avéré, du système judiciaire.Tout ceci signifie, qu’il y a des gens plus important que d’autres.Bien sur, je ne parle pas, des milliers d’autres cas, qui pourraient figurés comme exemple, et témoigner de la dé crédibilisation de la justice,et de sa faillite.Notamment les centaines de bavures policières ayant entraîné la mort de jeunes par balles et accidents de la route mortelles, impliquant les forces de l’ordres, ou la justice se montre d’une clémence déconcertante, puisque, les responsables ne sont jamais condamnés a la prison.Pour des faits identiques, si c’est vous ou moi, c’est 20 ans a la clé.

    En tout cas, pour moi, depuis longtemps la justice a perdu toute crédibilité, et chaque jour qui passe, elle en fait la démonstration.Elle est forte avec les faibles, faibles avec les forts, quand elle n’est pas totalement impuissante.Car, il existe des gens, au dessus des lois.

    Contrairement a ce que certaine personne pense, la vrai discrimination, le vrai racisme, est plutôt d’ordre sociale, entre pauvres et riches, que noir ou blanc.Car, les barrières raciales, entre gens du même monde, appartenant aux couches sociale les plus élevés de la société, n’existe pas.Il n’y a pas de discrimination entre riches, juste entre pauvres, coincés entre chômage, précarité, promiscuité, maladie, dévalorisation, frustration, absence de reconnaissance, manque d’argent.Quelle est le dénominateur commun de ces gens , avant qu’il soit black, blancs, beurs ?, c’est la douleur, la souffrance, l’amertume, la haine, la colère.Ce qu’on pourrait facilement assimiler a de la discrimination ou du racisme, de part et d’autre, et en réalité, davantage lié au fait d’être pauvres, plus que d’être différent.

    Florence, quant aux suggestions ou idées que je pourrais apporté, a monsieur achoui, je pense qu’il est bien entouré, et qu’il n’a pas besoin de moi, pour cela.Je pense qu’il ne doit pas avoir beaucoup de temps pour lire les commentaires sur son blog.

  6. Benmansour permalink
    12 février 2009 23:57

    Par son message d’aujourd’hui, Maître Achoui vient de prouver que ce blog ne compte pas pour du beurre, et qu’il trouve le temps de l’alimenter et de le lire, par respect à ceux qui nourrissent cet espace par leur soutien au quotidien, par leurs inquiétudes, par l’espoir que suscite en eux cet homme extraordinaire qui a su rester debout malgré l’insulte suprême qui lui a été infligée.
    Ce blog est le sien, mais il est surtout le nôtre. Raison pour laquelle il nous revient de le faire vivre jusqu’à ce que l’honneur de l’homme soit lavé de tout soupçon.

    Algérienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :