Skip to content

Associated Press : 16 avril 2008

16 avril 2008

Me Karim Achoui pense avoir reconnu l’homme qui a tenté de le tuer

Me Karim Achoui pense avoir reconnu l’homme qui a tenté de le tuer en juin 2007, a-t-il indiqué mercredi soir à l’Associated Press. « Je l’ai reconnu quasi formellement », assure l’avocat qui avait été convoqué dans l’après-midi à la brigade criminelle pour assister à un « tapissage », au cours duquel des suspects sont présentés derrière une glace sans tain. « On ne m’a pas donné son identité », précise-t-il.

Surnommé « l’avocat des voyous », Me Achoui, qui avait défendu le braqueur Antonio Ferrara, avait été attaqué le 22 juin 2007 en milieu de soirée à la sortie de son cabinet situé boulevard Raspail à Paris. Un homme casqué lui avait tiré dessus à plusieurs reprises avec une arme de gros calibre. Gravement blessé, l’avocat avait été hospitalisé durant plusieurs jours. « Je n’ai pas oublié le visage du tireur que j’avais aperçu la veille », s’est-il souvenu. « Il avait relevé sa visière car il pensait que je n’en réchapperai pas ».

Six personnes suspectées d’être impliquées dans la tentative d’assassinat de Me Karim Achoui en juin 2007 avaient interpellées lundi. Elles étaient toujours en garde à vue mercredi soir. Les suspects appartiendraient au milieu du banditisme parisien. Extrait de prison, l’un d’entre eux se trouve être Djamel Hakkar, le frère de Hamid Hakkar, un trafiquant de stupéfiants connu dans le milieu. Ce dernier avait été interpellé le 10 juillet 2003 à Paris en compagnie d’Antonio Ferrara.

Le mobile de la tentative d’assassinat pourrait être lié à une affaire de stupéfiants qui avait valu à plusieurs membres de la famille Hakkar d’être condamnés à Nanterre en 2006. Me Achoui avait alors été l’avocat d’une des personnes à l’origine de cette affaire. Me Achoui n’a pas tenu à commenter cette hypothèse. « Je retrouverai la sérénité le jour où l’on me dira quel était le mobile de cette exécution », précise-t-il simplement.

Le jour de son agression, Karim Achoui avait été condamné pour complicité de faux à un an de prison avec sursis et cinq ans d’interdiction d’exercer par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine), dans une affaire l’opposant à son ex-épouse. Une jugement dont il a fait appel.

Il a aussi été mis en examen en septembre 2007 pour « recel de banqueroute » à Meaux (Seine-et-Marne) et placé sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une enquête portant sur la cession d’une sandwicherie à Chelles (Seine-et-Marne) tenue par l’un de ses frères.

AP

xveg/mw

2 commentaires leave one →
  1. 5 novembre 2008 18:39

    Nous sommes tout coeur avec vous .Inchalla dieu et avec vous . Morched

  2. habet mounir permalink
    23 novembre 2008 20:43

    Monsieur Achoui après avoir lu votre livre et vu vos différentes interventions télévisés jai pu me forger un avis objectif et personnel…et il semble a mon sens que la thèse que vous défendez est a considérer…….En ce sens je vous fait part de mon vive soutien….et peut etre a bientot car je passa cet année le concour d’avocat…bonne chance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :