Skip to content

AFP : 22 juin 2007

22 juin 2007

Maître Karim ACHOUI, Avocat, a été grièvement blessé à Paris.

PARIS (AFP) – L’état de santé de Karim Achoui, avocat de figures du milieu parisien grièvement blessé par balles vendredi soir lors d’un guet-apens en plein Paris, s’est amélioré dimanche mais ne permettait pas d’audition, a-t-on appris de source policière.

« Son état s’améliore, il n’est pas forcément en état de parler, il n’y a pas d’audition programmée en l’état », a précisé la même source.

L’avocat parisien, Karim Achoui, 39 ans, conseil de figures du milieu parisien était souvent accusé d’être « à la marge de la légalité ». Pénaliste kabyle d’origine modeste, fasciné par le milieu, les belles voitures et les boîtes de nuit, il se trouvait samedi « dans un état grave et stationnaire », selon des sources policières qui ont précisé que le « pronostic vital » était « engagé ».

Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la brigade criminelle, Me Achoui, est sorti vers 22H15 de son cabinet, boulevard Raspail, à Paris (VIIème), où il s’était dernièrement installé.

Il rejoignait à pied son véhicule, une mini Austin dernier cri, lorsque deux hommes ont déboulé sur un scooter: le passager, casqué, a ouvert le feu à trois reprises, deux balles touchant l’avocat, selon la source policière.

L’opération était « manifestement organisée », a-t-on commenté de même source, évoquant un « guet-apens dans les règles de l’art ».

Me Achoui a été touché dans le dos, « près d’organes vitaux », puis transporté à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris.

Samedi en milieu d’après-midi, une perquisition a été menée au cabinet de l’avocat par les enquêteurs.

Selon journalistes, policiers et magistrats qui le connaissent, Me Karim Achoui, fier de ses origines modestes et dont les frères vivent dans un pavillon d’un quartier sensible de la région parisienne, avait coutume de dire: « l’avocat peut se prendre deux balles ».

Des proches et des policiers le disent « souvent à la marge, entre illégalité et légalité », voyant en lui « l’avocat des braqueurs », « souvent +border line+ ».

« Cela devait finir comme ça. Dans le sang », commentait samedi un limier de la police spécialisé dans le grand banditisme.

Un peu plus tôt dans la journée de vendredi, Karim Achoui avait été condamné à 12 mois de prison avec sursis et 5 ans d’interdiction d’exercer sa profession par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre d’une affaire commerciale l’opposant à son ex-épouse.

La réputation de Me Achoui s’est affirmée quand il a été l’avocat du braqueur multirécidiviste Antonio Ferrara et mis en examen, en novembre 2005, sous contrôle judiciaire, pour « complicité » –qu’il nie– dans la spectaculaire évasion de son client de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) en 2003.

Ferrara, surnommé le « roi de la belle », s’était évadé à l’issue d’une opération commando menée par des malfaiteurs lourdement armés puis avait été arrêté le 10 juillet 2003.

Me Achoui a aussi été le conseil des frères Hornec, considérés par les policiers comme étant des parrains du milieu parisien et a repris langue récemment avec eux.

Mario et Jean-Claude Hornec ont été mis en examen et écroués en novembre 2006, soupçonnés d’avoir pris part à un trafic de cocaïne en provenance de Colombie.

Le journaliste Frédéric Ploquin, auteur de « Parrains et caïds » (Fayard) en 2005, et de sa suite parue tout récemment chez le même éditeur, a indiqué à l’AFP samedi avoir vu l’avocat « la semaine dernière ».

« Il était sur les nerfs et m’a laissé un message, il y a deux jours, car il avait quelque chose de très important à me dire », a-t-il ajouté.

Me Achoui « avait tourné la page du milieu un moment », puis récemment renoué avec celui-ci: « il était désigné par les plus gros voyous du moment. Il était content mais très anxieux », a ajouté le journaliste.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :